• Nuit de vie vive.

     

    Les grands mammifères sauvages de nos régions se photographient surtout à l'aube ou au crépuscule, et pour augmenter mes chances de les voir quand il fait déjà ( ou encore ) un peu jour, je dois aller en des zones isolées et y parvenir ( ou en repartir ) avec discrétion.                                                                                                                                  

    Je ne peux donc éviter une assez longue marche nocturne, et ceci n'est pas pour moi une contrainte, mais un plaisir.

    La nuit n'est jamais toute noire, plutôt un moutonnement de taches gris sombre plus ou moins distinguables, selon que je marche dans la lande d'une colline au clair de lune ou sous le couvert dense d'une forêt.  

    Le chemin où je progresse, parfois à peine un sentier, je l'ai longuement détaillé sur une carte pour m'en imprimer le souvenir, et particulièrement ses variations de pente, repères que la nuit n'efface pas. Mais je le devine sans le voir vraiment, et je dois croire en mon instinct, avançant en aveugle, sous la menace toujours imminente d'une chute ou d'une gifle de branche.       

    Bien sûr, je pourrais m'éclairer d'une lampe, mais elle effacerait l'étrange monde d'ombres où je m'avance, pour m'enfermer dans son étroit cocon éblouissant et sans mystère. Je m'y refuse, en général. 

    Ce serait renoncer à cette exacerbation du regard et de l'ouïe s'exerçant aux limites du sensible, toujours s'interrogeant si c'est chimère ou chose vraie; et ce serait aussi vider le silence de toutes ces vies surprises entendues dans des souffles, des glissements, des craquements, des grognements, des cris de proies ou prédateurs.

    Dans ma nuit de vie vive rôdent mes peurs d'enfance ; est-ce le froid dont je frissonne ? 

                                                                                                                                             Franck Reinnaz

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :