• Nicolas Cendo : " Perdue aux lèvres " ( Ed. La Dogana 2006 )

     

    Nicolas Cendo : " Perdue aux lèvres "  ( Ed. La Dogana 2006 )

         Dans " Perdue aux lèvres ", Nicolas Cendo nous propose 52 brèves proses poétiques, chacune nous exposant d'une plume très légère quelques éléments disparates de sensations éprouvées dans la nature inhabitée où règne la lumière et ses couleurs vassales : " [...] De l'éclat jaune jusqu'au blanc de la herse l'été agrandit la distance, ruine chaque bordure, retombe tel un essaim au revers noir, sans témoin pour la lampe aveugle. " ( page 30 )

         La brièveté des textes, réduits treillis d'encre perdus dans les pages, dit assez que cette écriture est toute d'élaguage et de condensation. Les machines à interpréter que nous sommes, s'y voient souvent opposer un usage très libéral des règles sémantiques, mariant des termes dont le langage ordinaire exclue la combinaison ( " l'herbe allégée de rires ", " le chemin qui tremble ", " lointaines crêtes des jours " , etc.). 

         Quand le mystère se fait moins dense et  qu'un sens se dessine, il ne se dévoile à nos yeux qu'un tableau très banal, en lequel ne peut d'aucune façon résider la valeur poétique, tout entière logée dans la forme d'écriture.  Pure poésie diront alors certains.

         Lecture de poèmes-fantômes ne laissant aucune trace, agréable comme est agréable ce moment précédant le sommeil, quand se relâchent et s'effacent les tensions du jour puis la trace de ses évènements, puis même le temps qui sans eux se dissout alors que "les dernières lueurs qui fouillent l'espace calmé des chambres n'éclairent que deux tempes sans défense." ( page 34 )

         Charme et limite de la pure poésie.

                                                   

     

                                                                                         Franck Reinnaz

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :