• Le télégraphe et les passions

     

    Il est bien plus humiliant d'être manipulé que commandé; mais c'est une honte rarement subie, puisque la force de la manipulation vient de son invisibilité.

    Le philosophe ALAIN (1868 - 1951) en fit le thème d'un de ses propos. Un siècle après, ce texte conserve sa force et sa pertinence :

    " Je lisais récemment qu'un grand inventeur des télégraphes venait de mourir avec une toute petite retraite. Je me demandai au premier moment :" Comment n'était-il pas chef de service ?". La réponse est aisée à trouver.                     Il savait le télégraphe, non les passions. Comment aurait-il pu recevoir des solliciteurs, deviner ce qu'ils ne disaient pas, apercevoir leurs desseins cachés, peser leur ambition; reconstruire leur ménage, évaluer leurs dettes, flairer leurs alliances, leurs cousinages, et jusqu'aux protecteurs de leurs femmes; et en même temps se cacher à eux, dissimuler, feindre un vif intérêt pour les choses de peu, accueillir d'un air glacé les choses les plus inattendues; parler enfin pour ne rien dire, insinuer et nier, laisser entendre et ne rien faire entendre, user la faim de l'adversaire en lui jetant des possibles inextricables; le renvoyer content et mécontent, irrité de nouveaux griefs, et oublieux des anciens; et en somme opposer une passion à une autre, et coupler les désirs comme des chiens, afin de les tenir sans tirer trop sur la corde ?           Tout cet art n'a aucun rapport avec la connaissance des courants électriques et des signaux distincts courant en même temps sur le même fil."  ( 1 )  

    Ce savoir des passions, et sa froide exploitation à des fins égoïstes, privilèges de l'âge plus que d'une classe, dessinent la  face sombre de la politique, y compris et surtout cette politique quotidienne et locale où se livre en tous lieux et milieux la lutte des intérêts et des orgueils.

    Tous ces destins manipulés le sont à proportion de leur ambition et de leur prévisibilité.

    N'aspirez à rien et soyez imprévisible, vous serez incontrôlable

     

                                                                                                                               Franck Reinnaz

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :