• Le signe

     

                       

                                         Le signe

     

     

                                  Des pis gonflés s'écoule

                                            une vie tiède entre les doigts

                                  L'ombre sorcière rode

                                            autour du bègue luminaire

     

                                  Le train du soir infirme l'heure

                                  Vitre vibrante en la cuisine

                                  Une voix dit d'une douleur

                                         la fin cherchée dans une fosse

     

                                  L'un revisite le jour

                                       cherche l'appel ou la lueur

                                            le signe pas compris

                                  L'autre déjà s'inquiète

                                            du ciel qui se prépare

                                  Le silence ronge les mots brefs

                                  On entend même le temps

                                                  boiter dans la pendule.

     

     

                                                                                                            Poème de Franck Reinnaz

              

             


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :