• Josiane Gelot : "Au désordre du monde" (Interventions à Haute Voix , 2017)

     


    Josiane Gelot : "Au désordre du monde" ( Ed. Interventions à Hautes Voix , 2017 )

          Deux fois par an, la revue Interventions à Haute Voix édite un recueil de poésie (1). Ainsi, pour le début 2017, cet " Au désordre du monde" de Josiane Gelot (2).

         Née en 1948, l'auteure vit à Lyon et a travaillé dans le secteur social où elle a, dit-elle, "assuré l'accompagnement de personnes fragilisées par des histoires familiales chaotiques et douloureuses".

         D'emblée, les premiers poèmes annoncent la couleur; celle d'un mal-être dont on ne connaîtra pas les ressorts, bien qu'on se prenne ensuite au jeu de les deviner sous les mots d'un langage qui voile autant qu'il dévoile :               " M'ont donné le prix à payer                                                                                              Silence est l'or !                                                           Misant sur moi croyaient gagner.                                                           M'ont laissée comme ruinée."      ( page 11)

         La suite de ma lecture ne pouvait qu'être influencée par l'annonce de ce malaise, filtre assombrissant des poèmes ultérieurs peut-être plus neutres quand ils rapportent, par exemple, des scènes de rues.

         Malaise peut-être finalement apprivoisé, sinon dominé, mais qui, dans la durée, a laissé sa trace dans le langage ( "un éboulis de vie", "ficelé dans le temps", "pépite de solitude et d'ennui", "l'ombre coule en haillons", etc.).

         D'un langage simple et direct, c'est parfois comme d'une prose versifiée, mais parfois également les vers très libres imposent leurs scansion hâchée, brisant l'élan, comme incertains :                                                                               " Mon silence                                                                                                                                                    Eclaboussé de pluie                                                                                                                                              Par brassées Les gouttes                                                                                                                            Déchirées                                                                                                                                                        Sous les crocs du vent                                                                                                                                  Grelottent à la fenêtre                                                                                                                                       Font ventouses                                                                                                                                                     Sur mon silence défait " ( page 44 )

     

                                                                                                                Franck Reinnaz

     

    (1) : Comité de lecture actuel : Laurent Bayssières, Eliane Biedermann, Eric Chassefière, Guy Chaty, gérard Faucheux. 

    (2) : A commander au prix de 10 euros auprès de : M.J.C de la Vallée, 25 rue des fontaines Marivel, 92370 Chaville.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :