• Domestiqués (1)

                                  

     

                                  Domestiqués

     

     

                        Les bérets

                        Les mégots

                        Les tenailles des mains

                        Gestes lents et corps durs

                        Rares paroles et mots de peu

     

                        Savaient pas la distance

                              de toi à toi

                        Manœuvre docile

                             aux muets soliloques

                             aux lentes ruminations

     

                       Brique après brique

                             gagnaient/perdaient leurs vies

                      Taureaux domestiqués

                      Cornes coupées

     

                      Dans les effluves des corps las

                            aux soirées écourtées

                            aux sommeils immédiats

                      Tu ne t'endormais pas

                      Dans l'ombre ton être

                            se raccommodait

     

     

                                                                                                    Poème de Franck Reinnaz

     

    (1) : Nouvelle version d'un poème précédemment paru dans la revue numérique "Incertain Regard" N°9.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :