• DIALOGUES

     

         M'étant pendant dix ans occupé de philosophie avant de plonger en poésie, je m'interroge souvent sur la nature de leur relation. Ce sujet de prédilection, je le mâche et le remâche sans jamais parvenir à le digérer vraiment, toujours désireux de remettre le couvert et toujours conscient d'être très insuffisant.

    Hier soir, par exemple, j'avais écrit ceci, interrompu par l'appel du sommeil :

         Si la poésie ne nous apporte qu'un agrément et non une connaissance, si elle est plus musicale que discursive, elle est immunisée contre sa critique ou sa déconstruction par la philosophie ou la psychanalyse.                                         Il n'en est pas de même de la poétique, c'est à dire du discours analytique sur la poésie.                                              Pour ne pas se limiter à un redoublement de poésie, cette poétique doit bien nous proposer , d'une manière ou d'une autre, une connaissance sur un poème, un poète ou la poésie en général. Le discours des poéticiens doit donc pouvoir être mis à l'épreuve de l'interprétation alternative proposée par un psychanalyste ou de l'analyse critique de la logique de son discours par un philosophe.

         Depuis le surréalisme, poéticiens et psychanalystes ont souvent confronté leurs interprétations de la poésie.  Dialogue parfois souhaité par les poéticiens, cherchant dans le discours psychanalytique des éléments pour conforter leurs thèses, mais souvent frustrés par le monologue psychanalytique à prétention hégémonique.

         Bien que plus confidentiellement, poéticiens et philosophes phénoménologues se sont également souvent rencontrés autour des thèmes d'une phénoménologie de la perception : perception donatrice de sens, attention réductrice et ordonnatrice du chaos sensible, etc.  Chacun trouvant chez l'autre soit l'armature conceptuelle pour structurer ses interprétations trop intuitives , soit l'illustration "parlante" de thèses trop abstraites. 

         Quant à l'autre branche maîtresse de la philosophie contemporaine, la philosophie analytique, on pourrait caricaturer ses rapports avec la poésie en les assimilant à la démarche d'un Rudolf Carnap qui réduisait la métaphysique, et particulièrement celle de Heidegger, à "de la poésie". Ceci suggèrerait de réduire symétriquement la poétique à de la métaphysique poéticienne, c'est à dire, pour ce tenant du positivisme logique, à du non-sens esthétisé, vide de toute connaissance.                                                                                                                                                    Encore faudrait-il admettre une dichotomie radicale entre sens et non-sens, lesquels seraient séparés par la lame d'une frontière sans épaisseur, parfaitement connue, reconnue et intangible; or cela me semble incompatible avec certaines idées du "second" Wittgenstein ( signification-usage, concept-air de famille, jeux de langage, etc ).

         Il me semble, au contraire, que pourrait être très instructif un dialogue entre la philosophie analytique d'inspiration wittgensteinienne et la poétique (malgré l'habituel manque de rigueur analytique de la plupart des poéticiens ), autour de certains thèmes wittgensteiniens ( vouloir-dire, voir-comme, etc.) et surtout pour mettre à l'épreuve cette présumée dichotomie sens/non-sens ...

         Ce matin, à la relecture, il me semble impossible de poursuivre. Parce que mes propositions sont trop schématiques, trop approximatives, trop rapides : Il y faudrait à la fois bien plus de subtilité pour affronter la complexité de la question et bien plus de rigueur pour "être dans le vrai". Mais aussi parce que j'ignore la plus grande part des réflexions universitaires sur ce sujet, et même la totalité de ce qui s'y dit en langue anglaise.

    A vous de poursuivre, si ca vous chante ...

     

                                                                                               Franck Reinnaz

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :