• Bluette

     

     

     

     

                            Bluette

     

     

                        Vannerie

                        Jardinage

                        Tes mains toutes seules se désennuient

     

                        Longuement tu imploses

                               dans l'absence à toi-même

                        Tes pensées avortées

                                 dans l'animal silence

     

                        Oubliée l'autre vie !

                               les yeux bavards

                               l'ivresse de mots

                        Ici ne blaguent ni vaches ni veaux

                                                    ni les lapins en cage 

                       

                        Les bœufs lourds dans l'étable 

                             las et muets ruminent

                                  leurs maux de bêtes

     

     

                                                                        poème de Franck Reinnaz 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :